livres 

Agnès Ledig est une auteure que j'apprends à aimer. Elle nous trace des romans simple et doux, dont la trame nous laisse à penser aux choses vraies, aux choses à prioriser. Un beau roman que celui-ci.

41lgLfAiqYL__SX303_BO1,204,203,200_

Par une nuit d'orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l'institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l'aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l'enfant se rétablisse.
Il y a des destins que l'on croit tout tracés mais il suffit parfois d'un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l'existence et du cœur sont imprévisibles...