Deuxième oppus du projet APEAC de Petit Ange, cette fois-ci nous embarquons en Turakie pour du théatre d'objets, par la compagnie Turak théâtre. Si l'oeuvre est inspirée de Carmen de Bizet, l'interprétation est tout à fait fantasmagorique et nous laisse un peu interloqués.

Diapositive2

Diapositive1

Aux merveilleux petits objets recueillis, dénichés dans les coins ou laissés à l’abandon au grenier qui constituent la marque de fabrique de leur théâtre depuis plus de 30 ans, le Turak ajoute ici la « grande » musique de Carmen. Débarqués de « l’arrière-boutique de la mémoire » les personnages du plus célèbre opéra de Bizet vont tenter de rejoindre le phare d’Ar-Men, au large de l’île de Sein, à bord de fragiles kayaks en équilibre sur une mer traversée de tempêtes fougueuses et spectaculaires, à l’image des tourments qui agitent le coeur de la belle andalouse.

Dans cet opéra mythique transformé en extraordinaire terrain de jeu visuel et sonore, à la croisée du théâtre de marionnettes et de l’exploration plastique, un orchestre composé de langoustines, crabes et hippocampes entonne les plus grands airs de Carmen, pour une traversée hors du temps.

Balle