Par ici chez Anne-Vie

24 novembre 2017

Au-revoir là-haut, d'Albert Dupontel.

cinema

Il y avait si longtemps que nous n'avions pas pu nous faire un ciné tous les 2, qu'il fallait au moins un sénario prenant comme celui d'Au-revoir là-haut pour nous combler. Albert Dupontel a mis en scène avec brio le livre éponyme de Pierre Lemaitre. Des acteurs justes, sincères et touchant, une histoire qui balaye toute la nature des hommes, certains cruels, attirés par le gain, d'autres remplis d'empathie, rêveurs fêtards...

196053

Ce film puissant et beau démarre dans l'horreur de la guerre 14-18, première boucherie internationale de l'histoire, et parle de reconstruire, de se reconstruire, de pardonner à ses démons d'antant et de chercher une raison de vivre. Il monte en puissance autour d'un être profondément abimé, dans sa chaire comme dans sa tête, pour lequel l'art est un échapatoir, vécu un peu comme un monde parallèle, pour ne pas avoir à regarder les choses en face.

 

A voir absoluement.

Posté par arohel à 13:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


20 novembre 2017

Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire

Quand un prestataire privatise l'Institut du Monde Arabe pour ses clients, et que vous vous délectez d'une conférence de Raphaël Endovhen, puis de l'Exposition Chretiens d'Orient, 2000 ans d'histoire, sans parler de la vue imprennable du dernier étage de l'IMA... La semaine démarre bien.

Diapositive1

Diapositive2

Diapositive3

Diapositive4

Diapositive5

Posté par arohel à 13:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 novembre 2017

Boeuf bourguignon au cookeo (4SP)

dyn002_original_335_381_gif_2604260_6f36c561bffb514c61640be6a5b80e3b

Premier boeuf bourguignon pour ma part, j'ai adoré, et mes invités aussi.

Marinade 6h, préparation 20 minutes, Cuisson 3h10, 4 SP par part.

Pour 6 parts.

- 650 g de boeuf bourguignon.
- 2 gros oignons.
- 1 bouteille de vin rouge corsé.
- 2 CS de cognac.
- 1 bouquet garni.
- 120 g d'allumettes de bacon.
- 3 carottes.
- 250 g de champignons frais.
- 2 gousses d'ail.
- sel, poivre.

La veille : Taillez la viande en cube de 6 cm.
La placer dans une terrine avec 1 gros oignon émincé, le vin, le cognac, le bouquet garni, le poivre.
Mélangez et couvrez, puis placer la marinade au moins 6h au frais.

Le lendemain :
Egoutter la viande, réservez la marinade et le bouquet garni.
Filtrez la marinade. Mettez là à chauffer à feu doux.

Dans le cookeo, faire revenir la viande, le bacon et le 2nd oingon en mode dorer durant 2mn.
Ajouter la marinade et remuez.
Ajouter les carottes et les champignongs émincés, l'ail pressé, le bouquet garni.

Faire cuire 50 mn sous pression, puis maintenir au chaud et refaire mijoter 15 mn avant de servir. (Cuisson 1h30 à couvert dans une cocotte, puis 30 mn à découvert).

Bale 2

Posté par arohel à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2017

Cirque Pinder

Pour la 1000ième de mon blog, un petit post sur une sortie en famille... Nous voici au Cirque Pinder, grâce à un collègue. J'ai beaucoup aimé le jonglage, les acrobaties et le tissu, mais les animaux de cirque, ce n'est définitivement pas pour moi.

Espérons que le cirque évolue avec son temps.

Diapositive1

Diapositive2

Diapositive3

 

Après le spectacle, fast-food dans le coin, puis retour par les quais, pour voir briller Notre Dame, et scintiller la Tour Eiffel. Les enfants se sont endormis la tête pleine de souvenirs...

Posté par arohel à 18:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 novembre 2017

J'ai toujours cette musique dans la tête, d'Agnès Martin-Lugand

livres 

J'ai tenu deux soir seulement avec ce 5ème opus de cette écrivaine contemporaine, dont la plume fait succomber des milliers de lecteur. Ce bel ouvrage vient nous plonger dans la vie d'un couple parisien à qui tout sourit, mais dont la vie va être transformé par les envies et le passage à l'acte de l'omme de la maison, qui se lance à son compte. Un livre nous lancant à réfléchir sur le sens des relations humaines, le sens du couple, le sens de la famille, le sens du travail, le poids de nos choix lorsqu'on a décidé de fonder un foyer...

Capture

 

Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé, va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Vera ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

A lire (comme les 4 autres en fait). Vivement le prochain.

 

Posté par arohel à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 novembre 2017

Rédaction de Petit Ange

Je m'émerveille toujours de sa plume... J'espère qu'elle atteindra son rêve de publier un jour "une histoire".

Rédaction

Posté par arohel à 13:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 novembre 2017

Le jour où Anita envoya tout balader, de Katarina Bivald

livres 

Un de ces romans à dévorer sans conditions, pour les jours de pluie, au fond du lit, et avec plusieurs heures devant soi... Un régal.

Comment réagirai-je quand ce sera mon tour de voir mon Petit Ange quitte rla maison pour ses études ? Qu'aurai-je envie de faire pour cmobler le manque d'elle ? Me laisserai-je plus vivre qu'aujourd'hui. 

Capture

L’été de ses dix-huit ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante. 
Presque vingt ans plus tard, Anita n’a toujours pas réalisé ses rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille Emma, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu fade. Anita réalise qu’elle va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre. 
Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse. 
Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine?

Posté par arohel à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 novembre 2017

Ferme de Viltain

Nous avons découvert la ferme de Viltain, son manège à vache pour une traite sécurisée pour les salariés, et ses yaourts... Hmmmm, ses yaourts.

Diapositive1

Diapositive2

Posté par arohel à 17:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 novembre 2017

Invisible aux pommes (3SP Wet Wet)

dyn002_original_335_381_gif_2604260_6f36c561bffb514c61640be6a5b80e3b

C'est Le gâteau classique des Wet Wet. Voici mon premier essai d'Invisible aux pommes. C'est un délice, et très peu riche. Tout le monde a adoré.

Préparation 15 minutes, Cuisson 35 mn, 3 SP par part.

Pour 8 parts.

- 6 pommes

Appareil :
- 2 oeufs.
- 40g de sucre.
- 20g de beurre salé.
- 10 cL de lait.
- 70g de farine.
- 1 sachet de levure chimique.
- 1 cc d'arôme de vanille.

Dans un saladier, battre les oeufs et le sucre.
Y ajouter le lait, le beurre fondu et l'arôme de vanille. Battre.
Lorsque la pâte est homogène, incorporer la farine et la levure. Battre énergiquement puis réserver.
Émincer les pommes en fines lamelles à l'aide d'une mandoline ou au couteau.
Les répartir en plusieurs couche dans un moule de 20 à 30 cm de diamètre, préalablement huilé.
Plus le moule est large, plus le gâteau sera fin.
Enfourner 35 mn à 200°.
Le gâteau est encore meilleur si vous le faite bien refroidir avant dégustation.fines (mandoline dans l’idéal). 

Diapositive1

Diapositive2

Posté par arohel à 21:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 novembre 2017

L'assassin qui rêvait d'une place au paradis, de Jonas Jonasson

livres 

Deuxième roman de Jonas Jonasson, toujours absurde et décalé. Je pense que je vais arrêté là les romans de cet auteur suédois, finalement ce type d'ouvrage n'est pas pour moi. Cela se lit vite mais la résultante, le sentiment final, est anodin.

Enfin, si jamais Dédé le meurtrier vous capte...

CVT_Lassassin-qui-revait-dune-place-au-paradis_9800

 

Li-ber-té ! Après trente ans de prison, Johann Andersson, plus connu sous le nom de Dédé le Meurtrier, est enfin libre. Mais ses vieux démons le rattrapent vite : il s'associe à Per Persson (réceptionniste sans domicile fixe) et à Johanna Kjellander (pasteure défroquée) pour monter une agence de punitions corporelles. Des criminels ont besoin d'un homme de main ? Dédé accourt ! Moyennant une large commission. Alors, le jour où il découvre la Bible et renonce à la violence, mettant en péril la viabilité de l'entreprise, Per et Johanna décident de prendre les choses en main. Game over Dédé !

Posté par arohel à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]